Bouquiner Plus

Bouquiner Plus

Un projet The Madman

Ravage de René Barjavel

Ravage de René Barjavel a été publié pour la première fois en 1943. Je l'ai lu dans la version FOLIO de 1972.

Résumé : 

En 2052, Paris est devenue la seule ville de France. S'étendant du Pas-de-Calais à la région Centre, cette immense métropole se divise entre ses quartiers anciens et ses tours modernes. Dans le reste du pays, ne restent que de traditionnels paysans et une campagne abandonnée. Dans ce futur proche, les gens ne se déplacent que par les airs et n'utilisent plus la marche. Une matière magique, le "plastec", remplace tous les autres matériaux en plus solide et durable. Cependant, toute la ville ne fonctionne que grâce à l'électricité et le jour où celle-ci se trouve coupée, la population dérape.

Musique :

Désolée mais j'ai eu tellement de mal à rentrer dans l'histoire et à comprendre son sens qu'il est impossible pour moi de trouver une musique appropriée pour l'atmosphère du roman.

En Bref : 

Je pense qu'il était intéressant pour moi de lire Le Meilleur des Mondes puis Ravage à la suite. En effet, ce sont deux romans qui datent de la même époque (première partie du XXème) et qui traitent du même sujet (science-fiction). Cependant, il y en a nettement un que je trouve beaucoup mieux écrit. Le Top anglais et le Flop français. Alors, pourquoi je n'ai pas aimé Ravage, qui est pourtant un classique de la littérature de science-fiction ? Et bien tout simplement parce que j'ai l'impression que l'auteur avait plein d'idées dans la tête il qu'il a tout mis dans son livre, sans faire attention si cela été cohérent ou pas.

Donc, top 4 des idées du futur mal amenées : 

1 : Le plastec. Non mais vraiment, plastec ? Déjà le nom montre que c'était encore une ébauche d'idée. Donc cette matière s'adapte à tout, ressemble à tout, est merveilleusement solide et souple à la fois. Est transparente au gré des envies. Peut aussi bien être un meuble en bois ou la carrosserie d'un train. Bref, ne pas confondre futur et magie.

2 : La conservation des morts. Alors en 2052, les familles gardent leurs morts dans des Conservatoires (grande pièce transparente et réfrigérante au milieu du salon ou dans des caves communes) afin de garder les ancêtres dans la famille. Grâce à ce système, le taux d'adultère aurait baissé et les gens auraient plus de respect entre eux pour ne pas froisser les... morts qui les observent. Il n'y a que moi qui trouve ça glauque ? (Ah oui et on peut les rétrécir quand ils prennent trop de place !)

3 : L'adaptateur de température. Donc dans le futur, quand on entre dans une pièce, la température ambiante s'adapte aux besoins de la personne. Alors déjà, il faudrait m'expliquer comment des murs lisent dans les pensées et ensuite, quand il y a plusieurs personnes dans une pièce, ça se passe comment ?

4 : Les voitures volantes. En fait ça ne me dérange pas vraiment qu'il y ait des véhicules volants, simplement c'est peu original (mais je sais que le roman date de 43).

Donc voilà, ces petites choses m'ont empêchée de prendre totalement au sérieux l'histoire.

Ensuite, le gros problème, les anachronismes. Je m'explique. L'auteur de 43 à laisser beaucoup de détails et de moeurs de son époque dans ce futur et moi, en 2017, je me rends compte que ceci ou cela n'est plus d'actualité. Bien sûr, ce n'est pas un critère pour juger le roman, puisque l'auteur de l'époque ne pouvait pas prévoir les inventions prochaines, mais cela m'a encore une fois déconnectée du monde qu'il avait voulu partager. Là est la différence entre Le Meilleur des Mondes et Ravage, l'un est intemporel et l'autre a fait son temps.

Je mets +1 à ce roman.

Ravage de René Barjavel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article