Bouquiner Plus

Un projet The Madman

Je ne sais plus pourquoi je t'aime, de Gabrielle Zevin

Je ne sais plus pourquoi je t'aime, de Gabriel Zevin, est paru aux éditions Albin Michel en 2009.

Résumé :

Noami, 17 ans, devient amnésique et oublie quatre années de sa vie suite à une chute dans l'escalier du lycée. A son réveil à l'hôpital, James Larkin, beau ténébreux, est présent et l'adolescente en tombe follement amoureuse. Mais bien sûr, elle a oublié Ace, son actuel petit ami, ainsi que Will, qui prétend être son meilleur ami et savoir tout d'elle. Elle ne se souvient plus non plus des quelques changements dans sa famille. Et parmi tout ça, elle ne sait plus qui elle est devenue. "Qui étais-tu, Naomi Porter ?"

Avis :

C'est vraiment étrange... on dirait que ce livre est fait de deux histoires totalement différentes que l'on a réunies ensemble.

Le début du livre est assez ennuyeux, un peu niais. Tout est totalement cliché et prévisible.La jeune fille tombe amoureuse d'un autre garçon, alors qu'elle est déjà en couple mais elle se rend compte que, en fait, ce n'est pas le bon et qu'ils n'ont rien en commun etc... Mouais, je me disais que ça ne volait pas très haut tout ça. J'ai d’ailleurs failli m'arrêter jusqu'au passage où Naomie et James se retrouvent dans un cimetière et que James lui confie des choses profondes, confidentielles. C'est à ce moment-là que le livre devient intéressant car on a plus l'impression que les personnages sont tout droit sortis d'un conte de fée (moderne), mais qu'ils ont vraiment quelque chose à nous dire, à nous transmettre, en bref une véritable histoire qui jusque-là n'était qu'un enchaînement de scènes.

James, qui jusqu'à maintenant était comparable à Edward (Twilight) dans le rôle du beau garçon galant renfermant de sombres secrets, va prendre du véritable relief car nous allons en connaître plus sur son passé. Il ne va pas rester enfermé dans l'image que l'on s'était faite de lui et va devenir étrange, perturbé, soufflant le chaud et le froid car la peur de retomber dans la maladie le ronge, laquelle l'avait mené jusqu'à un centre spécialisé. On va s'attacher à lui, se perdre dans les tourbillons d'émotions qu'il nous transmet par le biais de la narratrice (Naomie).

Quand à cette dernière, même si elle est un peu niaise et naïve à mon goût, elle va devenir plus intéressante et complète, surtout grâce à Will, qui est, je crois, l'un de mes personnages préférés. Il est frais, drôle, mais sérieux quand il le faut. Il rajoute du rythme à ce roman et c'est pour cela qu'on s'attache très vite à lui, même dans la première partie du livre.

Vous voulait un mot sur Ace ? : Cliché. Je n'ai pas grand chose à dire sur lui. Il apparaît peu et à chaque fois, c'est pour montrer un lycéen populaire et sans aucun recul.

Enfin, la famille. Celle-ci, tout de même assez présente, sera, durant tout le livre, à la recherche du monde parfait, en partant du gentil papa qui s'inquiète pour sa petite fille, puis en passant par la belle-mère qui veut se faire accepter et en finissant par la mère qui, après avoir quitté son mari, essaie de se faire pardonner. Mais bon, les personnages sont sympathiques et agréables à suivre.

En bref : Un livre à moitié bien, à moitié raté, plutôt sympa à lire avec des personnages attachants.

Je mets +2 à ce roman.

Couverture du roman.

Couverture du roman.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Merci beaucoup, je vais voir si je peux me procurer la mafia du chocolat pour le tester. C'est gentil de m'encourager, je suis contente que mes articles te plaisent.
Répondre
1
C'est vrai que ce roman fait super cliché! Mais du même auteur je te conseille &quot;La mafia du chocolat&quot;, une série en 2 tomes très sympa à lire! ;)<br /> <br /> Bonne continuation et bravo pour ces noombreux articles! ;)
Répondre